Back
Image Alt

Comment devenir chauffeur VTC de l’aéroport de Nice ?

Pour devenir chauffeur VTC de l’aéroport de Nice, vous devez rejoindre une entreprise spécialisée dans le domaine. Avant d’en arriver-là, il est important de remplir certaines conditions que vous découvrirez dans cet article. Vous en apprendrez aussi davantage sur les missions et sur ce que vous devriez avoir pour devenir chauffeur VTC. Sachez qu’une carte VTC est indispensable comme la validation de l’examen VTC.

Quelles sont les missions d’un chauffeur VTC de l’aéroport de Nice ?

Avant de travailler en tant que chauffeur VTC aéroport de Nice , il est important de connaître les missions. À première vue, elles s’apparentent à celles d’un chauffeur de taxi, mais il existe de nombreuses différences. En effet, votre principale mission est de conduire un passager d’un point A à un point B, notamment de l’aéroport à un hôtel ou l’inverse.

A lire aussi : Quand partir à Bali en Indonésie pour des vacances de rêve ?

Cette mission est accompagnée par de nombreuses tâches comme chercher le client dans l’aéroport de Nice. Le chauffeur de taxi reste généralement à l’extérieur pour attendre les passagers. Vous les cherchez avec un panneau montrant leur nom, car vos services sont réservés à l’avance. Vous ne pouvez pas prendre des passagers sur la voie. Vous devez aussi rester dans un parking pour chauffeur VTC à l’aéroport de Nice entre les courses. Pour la tarification, elle se fait au forfait et avant la course.

Qui peut devenir chauffeur VTC ?

Devenir chauffeur VTC de l’aéroport de Nice ne s’ouvre pas à tout le monde, car il existe des conditions à respecter :

A lire aussi : Les dernières tendances en matière de voyages et de tourisme en 2023

  • La possession d’un permis de conduire valide ;
  • La possession d’un casier judiciaire vierge ou sans condamnation grave ;
  • La réussite d’un examen médical.

Le permis B est obligatoire pour pouvoir devenir chauffeur VTC. De plus, vous devez l’avoir depuis 3 ans au moins ou 2 ans si vous avez fait une conduite accompagnée. Le casier judiciaire est aussi vérifié par les responsables du don de la carte. Il sera surtout question de vérifier si vous n’avez pas eu de condamnation inquiétante. 

Généralement, vous pouvez passer l’examen pour devenir chauffeur VTC si vous n’avez pas perdu la moitié des points du permis de conduire. Il en est de même si vous n’avez jamais été condamné à une peine de 6 mois d’emprisonnement ou pour conduite sans permis. L’idéal est ainsi d’avoir un casier judiciaire vierge.

Quelle formation est nécessaire ?

Il n’existe pas de formation obligatoire pour devenir chauffeur VTC. Cependant, avoir un diplôme est souvent un avantage. Il est aussi possible de suivre des programmes auprès de formateurs agréés. Ils vous préparent à la réussite de l’examen VTC. Vous suivrez des cours théoriques et pratiques avant de passer un examen blanc la plupart du temps.

Concernant l’examen VTC, il est composé par sept épreuves portées sur la maîtrise des réglementations : transport, code de la route, compréhension du français ou de l’anglais. Vous aurez aussi à répondre à des questions sur le développement commercial et les règles nationales sur le VTC.

Pour devenir chauffeur VTC, il est aussi important d’obtenir une carte. La demande est à effectuer auprès de la préfecture du département de votre domicile. Vous l’obtiendrez si vous réussissez l’examen et que vous remplissez toutes les conditions précitées.